MADE IN ITALY VS IMPORTED IN ITALY  – 2020/2021

LE MARCHÉ ITALIEN DES COSMÉTIQUES, IMPORTATIONS ET EXPORTATIONS

Première Partie

L’Italie est l’un des marchés cosmétiques les plus importants, c’est un fait. Mais quelle est l’importance du marché italien des cosmétiques, en tenant en compte à la fois les produits cosmétiques produits en Italie et exportés à l’étranger et ceux produits à l’étranger et importés en Italie ?

Dans cet article, je vais examiner les deux positions.

Le marché européen des cosmétiques

D’après les statistiques de Cosmetics Europe, l’Association Européenne représentant l’Industrie Cosmétique, l’Italie occupe la 4ème place en Europe, même pendant ces dernières années difficiles dues à la pandémie de Covid-19 et aux différentes fermetures qui ont suivi, le tout ayant fait un grand bruit et avec des conséquences économiques importantes.

Saviez-vous que le marché européen des cosmétiques et des soins personnels est le plus important au monde ? C’est exact, avec une valeur totale de 76,7 milliards d’euros au prix de détail en 2020. WOW ! L’Europe est suivie par les États-Unis avec 63 800 millions d’euros, la Chine avec 61 600 millions, le Japon avec 29 300 millions et le Brésil avec 19 000 millions. Qui l’eût cru ?

Parmi les pays européens, les plus grands marchés nationaux de cosmétiques et de produits de soins personnels sont l’Allemagne (14 milliards d’euros), la France (11,5 milliards d’euros), le Royaume-Uni (9,8 milliards d’euros), l’Italie (9,7 milliards d’euros), l’Espagne (6,4 milliards d’euros) et la Pologne (3,8 milliards d’euros).

Donc, pour répondre à notre question, j’irai droit au but en m’adressant à vous, chères marques américaines/australiennes/extra-européennes qui lisez ceci (merci beaucoup, je suis touchée !), le marché italien des cosmétiques est trèèèèèès important et vaut beaucoup d’argent. Alors, qu’est-ce que vous attendez ?

Sur lien suivant, je vous invite chaleureusement à trouver plus d’informations sur nos services réglementaires et de Personne Responsable dédiés à l’Europe et au Royaume-Uni. al Regno Unito.

Cosmétiques importés en Italie

Pour terminer ce chapitre, une dernière question pour vous, mes chers lecteurs : quels sont les cosmétiques les plus importés en Italie ?

Et bien, en 2020, l’Italie a importé 677 millions d’euros, soit 55 938 tonnes, de « crèmes et autres produits ». La deuxième place revient aux « eaux de toilette et eaux de Cologne » (209 millions d’euros pour 49 541 tonnes) ; j’inclurais une égalité avec les « parfums et eaux de parfum » qui comptent pour 203 millions d’euros et 11 752 tonnes. Nous concluons la troisième place de ce podium tout beau, tout propre et tout parfumé avec les « lotions et autres produits capillaires », dont l’Italie a importé 132 millions d’euros et 36 217 tonnes. Ces données sont aimablement fournies par Cosmetica Italia, l’Association nationale des Entreprises Cosmétiques, dans son « Rapport annuel 53e analyse du secteur des cosmétiques et de la consommation en Italie en 2020 ».

Deuxième Partie

Produits cosmétiques made in Italy et exportés à l’étranger

Dans cette deuxième partie, nous nous concentrerons sur les produits cosmétiques fabriqués en Italie et exportés à l’étranger.

Roulements de tambour… Selon Il Sole 24 Ore « les dix premières destinations en valeur des exportations italiennes de cosmétiques connaissent une croissance soutenue, […] Au premier semestre du 2021, la France occupe la première place (262 millions d’euros et +6,6%) suivie par l’Allemagne (232 millions d’euros et +11,4%), les États-Unis, première destination non européenne (229 millions d’euros et +15,9%) et du Royaume-Uni (121 millions d’euros et -0,1%). La sixième place est occupée par Hong Kong qui, avec une croissance de plus de 44%, atteint 155 millions d’euros, et les Émirats Arabes Unis, neuvième destination avec +62,1% et 73 millions d’euros.”

Vous êtes curieux de savoir ce que les Italiens exportent le plus ? (Mais la pizza bien sûr, ah non, on ne parle pas de nourriture ici…) Bon, les Italiens exportent surtout des « crèmes et autres produits ». En 2020 cela représentait 918 millions d’euros, soit 55 654 tonnes de produits. En deuxième position, on trouve les « lotions et autres produits capillaires » (648 millions d’euros, 122 127 tonnes) et en troisième position les « eaux de toilette et eaux de Cologne » pour 554 millions d’euros et 19 147 tonnes.

Je fais donc appel à vous, marques italiennes qui êtes en train de lire ceci. Si vous avez besoin d’un partenaire qui peut vous aider avec les services réglementaires internationaux offerts par Biorius, n’hésitez pas à me contacter !

Conclusion

Je voudrais vous rappeler une fois de plus que nous nous trouvons dans une période historique qui n’est pas des plus propice pour le commerce. La crise liée à la propagation du virus SARS-CoV-2 a affecté à la fois la consommation et les performances des entreprises cosmétiques, mais sans aucun doute, la résilience, la force et la flexibilité des entreprises de cosmétiques nous mèneront à une reprise complète (retour aux niveaux de 2019) d’ici la fin de 2022.

Mais tout n’est pas si mauvais… l’Italien⸱ne semble accorder beaucoup plus d’attention à la beauty routine qu’il/elle délaissait au détriment du trajet en voiture auparavant, maintenant qu’il/elle se rend moins souvent au bureau. Il/Elle est aussi beaucoup plus sensible au concept de sécurité… donc feu vert aux soins de la peau, aux crèmes pour le visage et le corps, et ce impérativement à connotation naturelle, verte et durable.

Cette tendance peut également être due à l’utilisation ininterrompue du masque chirurgical, qui nous a protégé(e)s des virus et des gouttelettes mais qui a, en même temps, créé quelques rougeurs et/ou sécheresses, appelé communément « maskné ». Les cosmétiques peuvent également être utilisés pour apaiser ces petits problèmes, pour hydrater et régénérer la peau, et pas seulement pour nous faire « paraître » mieux. Pour découvrir toutes les tendances pour 2022, consultez l’article ci-dessous !

Demandez à Biorius

Biorius et son équipe d’experts sont toujours prêts à vous aider à relever les différents défis réglementaires lors de la mise sur le marché d’un produit. Notre objectif est que vos produits soient sûrs et conformes partout où vous voulez aller.

Pour toute information, n’hésitez pas à me contacter :

Valeria.secco@biorius.com

Liens principaux

Qui nous sommes
Nos valeurs
Références
Réglementaire
Entreprise de cosmétiques
Groupe BIORIUS

Contact

Avenue Leonard de Vinci, 14
1300 Wavre, Belgium

+32 2 888 40 10
+44 20 3866 1208

info@biorius.com

Google Maps

© Copyright - 2008 – 2021 BIORIUS