Les dossiers actuellement sur la table du CSSC

Un mot d’avertissement

La reformulation des produits cosmétiques est une opération sérieuse qui nécessite du temps et de l’argent. C’est pourquoi vous devez être informé le plus tôt possible des évolutions réglementaires possibles…

N’oubliez pas que le CSSC est généralement très prudent dans ses hypothèses et très strict dans ses recommandations. Par conséquent, leurs avis scientifiques représentent généralement le pire des scénarios. Il est exact que les recommandations formulées par le CSSC sont toujours prises en considération par la Commission européenne pour élaborer la législation. Toutefois, les avis scientifiques du CSSC sont rarement transposés tels quels dans le règlement sur les cosmétiques, car la Commission européenne doit tenir compte d’autres éléments importants tels que l’impact économique pour l’industrie et la proportionnalité de la mesure de gestion des risques proposée. Voici donc une mise en garde : tenez compte de ces avis, mais ne les considérez pas comme des textes législatifs, car cela relèverait de la pure spéculation. Au-delà de la présentation de ces avis du CSSC, nous vous informerons également des mandats que la Commission européenne a confiés au CSSC. Lorsque le CSSC reçoit un mandat, cela signifie que la Commission européenne lui pose une question et que le CSSC doit répondre à cette question exacte (il n’est pas autorisé à modifier ou à aller au-delà des termes de la question). Étant donné que le CSSC met parfois plusieurs années à rendre un avis (lorsqu’aucun délai spécifique n’est fixé par la Commission européenne), émettre des hypothèses sur les mandats du CSSC est encore plus spéculatif que d’envisager de le faire.

Partie IV

14 mars 2017

Vous trouverez ci-dessous les nouveaux mandats et les avis scientifiques publiés sur le site du CSSC. Il est important de rappeler que : – Les conclusions scientifiques établies par le CSSC dans ses avis ne peuvent être considérées comme des exigences légales et les avis du CSSC ne sont pas des textes législatifs. – Toutefois, les évaluateurs de la sécurité doivent1 tenir compte des données toxicologiques disponibles lors de l’évaluation d’un produit cosmétique et, en particulier, des avis existants du CSSC. En d’autres termes, BIORIUS doit tenir compte de ces conclusions scientifiques et appliquer la plupart d’entre elles dans ses évaluations de sécurité. BIORIUS est bien sûr conscient des complications que cela représente et fera toujours preuve de flexibilité et de compréhension pour réduire autant que possible la charge causée par les nouveaux avis du CSSC.

Mandats du SCCS :

NomCASFonctionRéglementéQuestionDates
Aluminium (et tous ses composés) (Soumission II)Divers (CAS de tous les sels d’aluminium)Déodorant anti-transpirantEn partie (certains sels réglementés à l’entrée 50 de l’annexe III)Les composés d’aluminium sont-ils sans danger dans les antitranspirants et autres produits cosmétiques tels que les rouges à lèvres et les dentifrices ? Proposez une limitation si nécessaire.Soumis : 03/2017 Date limite : 10/2017
HEMA Di-HEMA Dicarbamate de triméthylhexyle868-77-9 41137-60-4 / 72869-86-4Formation de filmsNonL’HEMA est-il sûr jusqu’à 35 % et le Di-HEMA Trimethylhexyl Dicarbamate jusqu’à 99 % lorsqu’ils sont utilisés dans des systèmes de modelage d’ongles artificiels durcis aux UV ?Soumis : 03/2017 Date limite : 10/2017
QRA 2 */Modèle d’évaluation des risques pour les ingrédients de parfumerie/Le CSSC considère-t-il que l’évaluation de la qualité 2 est suffisante pour établir une concentration à laquelle l’induction d’une sensibilisation par un ingrédient de parfum est peu susceptible de se produire ?Soumis : 03/2017 Date limite : 10/2017

*Cemandat concerne la réglementation de 11 ingrédients de parfumerie par le biais d’un modèle d’évaluation des risques développé par l’IFRA et partiellement mis en œuvre dans les standards de l’IFRA. Plus d’informations sur ce développement réglementaire.

Avis du CSSC :

NomCASFonctionRéglementéAvisDates
Diméthylpipérazinium Aminopyrazolopyridine HCl (A164)1256553-33-9Teinture pour cheveuxNonSur la base des données fournies, la SCCS considère que le A164 est sans danger lorsqu’il est utilisé dans des produits de coloration oxydative jusqu’à une concentration maximale de 2 % sur la tête.Projet : 03/2017 Date limite pour les commentaires : 05/2017
Dioxyde de titane (sous forme nano) comme filtre UV dans les sprays13463-67-7 1317-70-0 1317-4 80-2Filtre UVOui (VI, 27a) Max. 25 % mais interdit dans les spraysSur la base des données fournies, le CSSC a conclu que les informations sont insuffisantes pour permettre l’évaluation de la sécurité de l’utilisation du nano-TiO2 en application pulvérisable. L’utilisation du TiO2 comme filtre UV dans les sprays doit rester interdite.Projet : 03/2017 Date limite pour les commentaires : 05/2017
Bleu basique 99 (C059)68123-13-7Teinture pour cheveuxNonLe CSSC ne peut pas se prononcer sur la sécurité du Basic Blue 99 (C059) car il est composé de plusieurs substances et formes isomériques, avec une grande variabilité entre la composition des différents lots.Projet : 03/2017 Date limite pour les commentaires : 05/2017
Méthoxypropylamino Cyclohexenylidene Ethoxyethylcyanoacetate (S87)1419401-88-9Filtre UVNonLe CSSC ne peut pas se prononcer sur la sécurité du S87. Des preuves supplémentaires sont nécessaires pour exclure le risque de génotoxicité du S87.Projet : 03/2017 Date limite pour les commentaires : 05/2017
Sels de zinc hydrosolubles utilisés dans les produits d’hygiène buccale557-34-6 7646-85-7 4468-02-4 546-46-3 7733-02-0AntimicrobienPoint 24 de l’annexe III (Max. 1% dans tous les produits cosmétiques)Le CSSC estime que les sels de zinc hydrosolubles contenus dans le dentifrice sont sans danger pour les adultes et les enfants âgés de 0,5 à 17 ans. Le CSSC estime que les sels de zinc hydrosolubles utilisés en bain de bouche à des concentrations de 0,1 sont sans danger pour les adultes et les enfants âgés de 7 à 17 ans.Projet : 03/2017 Date limite pour les commentaires : 05/2017

Des questions ?

Partie III

19 octobre 2016

Vous trouverez ci-dessous les nouveaux mandats et les avis scientifiques publiés sur le site du CSSC.

Mandats du SCCS :

NomCASFonctionRéglementéQuestionDates
Polyaminopropyl Biguanide (PHMB) (Soumission II)32289-58-0 27083-27-8 28757-47-3 133029-32-0ConservateurOui (0,3 %) (interdiction de l’article XV en cours)Le taux de 0,1 % est-il sûr dans toutes les catégories de produits ? Si ce n’est pas le cas, précisez les catégories de produits pour lesquelles 0,1 % est sans danger.Soumis : 10/2016 Délai : 12/2016
Huile de vétiver acétylée (soumission III)84082-84-8Ingrédient de parfumNonLes niveaux d’utilisation maximale proposés par l’IFRA sont-ils sûrs ? (18 niveaux différents allant de 0 % à 0,68 % en fonction de la catégorie de produits)Soumis : 10/2016 Date limite : 03/2017
Sels de zinc hydrosolubles dans les produits d’hygiène bucco-dentaire  Oui (III, 24) Max. 1,0 % sous forme de zincLes dentifrices à 1 % et les bains de bouche à 0,1 % sont-ils aussi sûrs que le zinc ? Dans la négative, le taux de 0,1 % dans les dentifrices et les bains de bouche est-il sans danger ?Soumis : 10/2016 Date limite : 03/2017
Diméthylpipérazinium Aminopyrazolopyridine HCl (A164)1256553-33-9Teinture pour cheveuxNonLes 2% sont-ils sûrs lorsqu’ils sont utilisés dans des produits de coloration oxydative ?Soumis : 10/2016 Date limite : 03/2017

Avis du CSSC :

NomCASFonctionRéglementéAvisDates
Vitamine A (rétinol, acétate de rétinyle, palmitate de rétinyle)68-26-8 11103-57-4 116-31-4Conditionnement de la peauNon0,05 % d’équivalent rétinol est sans danger dans les lotions corporelles. L’équivalent de 0,3 % de rétinol est sans danger dans d’autres produits sans rinçage ou avec rinçage.Finalisé : 10/2016
Phénoxyéthanol 122-99-6Conservateur Oui (V, 29) Max. 1.0 %Confirmation que 1,0 % est sûr.Finalisé : 10/2016

Partie II

18 avril 2016

Vous trouverez ci-dessous les nouveaux mandats et les avis scientifiques publiés sur le site du CSSC.

Mandats du SCCS :

NomCASFonctionRéglementéQuestionDates
HC Orange No. 6 (B125)1449653-83- 1Teinture pour cheveuxNON0,5 % est sans danger lorsqu’il est utilisé dans des produits de coloration non oxydants ?Soumis : 04/2016 Date limite : 09/2016

Avis scientifiques du CSSC :

NomCASFonctionRéglementéAvisDates
Bleu de tétrabromophénol (C183)4430-25-5Teinture pour cheveuxNON0,2 % sans danger lorsqu’il est utilisé dans des produits de coloration oxydative et non oxydative. Cet ingrédient devrait être renommé bleu de tétrabromo-bromophénol.Date limite pour les commentaires : 9 juin 2016
N,N’-Bis-(2-hydroxyéthyl)-2-nitrop-phénylènediamine (B34)   1,0 % (sur la tête) sans danger lorsqu’il est utilisé comme colorant capillaire oxydant.

1,5 % (sur la tête) sans danger lorsqu’il est utilisé comme colorant capillaire non oxydant.
Date limite pour les commentaires : 9 juin 2016

Première partie

14 mars 2016

Les dossiers actuellement sur la table du CSSC

Afin de rendre ce type de lettres aussi court et efficace que possible, les informations sont classées en deux tableaux : les mandats du CSSC et les avis du CSSC :

Mandats du SCCS :

NomCASFonctionRéglementéQuestionDates
Hydroxyéthoxyphénylbutanone » (HEPB)569646-79-3ConservateurNON2 % sans danger dans les produits sans rinçage, les produits de rinçage et les produits d’hygiène bucco-dentaire ? Si ce n’est pas le cas, proposez une concentration sûre.Soumis : 01/2016 Délai : 06/2016
Vitamine A (rétinol, acétate de rétinyle, palmitate de rétinyle, linoléate de rétinyle et rétinal)68-26-8 11103-57-4 116-31-4Conditionnement de la peauNON(a) L’équivalent de 0,3 % de rétinol est-il sans danger dans les crèmes pour les mains ou le visage, les produits sans rinçage (autres que les lotions pour le corps) et les produits à rincer ?
(b) L’équivalent de 0,05 % de rétinol est-il sans danger dans les lotions corporelles ?
Soumis : 06/2015 Date limite : /
Oxyde de vitamine K1 (époxyde de phytonadione)25486-55-9AstringentNON*(a) 1% de l’oxyde de vitamine K1 peut-il être utilisé dans les produits cosmétiques ?
(b) 1% de vitamine K2, de vitamine K3 ou de vitamine K4 peuvent-ils être utilisés sans danger dans les produits cosmétiques ?
Inconnu
Phénoxyéthanol122-99-6ConservateurOUI (V, 29) Max. 1%1% sûr dans les produits cosmétiques compte tenu des nouvelles données ?Soumis : 04/2014 Date limite : /
Dioxyde de titane (nano)13463-67-7 1317-70-0 1317-80-2Filtre UVOUI (VI, 27) Max. 25%5.5% peut être utilisé comme filtre UV dans les produits de pulvérisation ?Soumis : 09/2015 Date limite : /

Ce tableau et le tableau ci-dessous ne tiennent pas compte du statut des teintures capillaires. En outre, les ingrédients déjà en cours de réglementation (au niveau de la Commission européenne) ne sont pas pris en considération. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’informations sur ces ingrédients.

Avis scientifiques du CSSC :

NomCASFonctionRéglementéAvisDates
Traces acceptables de 1,4-dioxane123-91-1/OUI (II, 343)Les traces de 1,4 dioxane ne doivent pas dépasser 10 ppm dans les produits cosmétiques.Date limite pour les commentaires : 18 mars 2016
Phénylène bisdiphényltriazine55514-22-2Filtre UVNONCet ingrédient n’est pas sûr lorsqu’il est utilisé à 10 % comme filtre UV.Projet : Juillet 2015 (à finaliser)
Cyclopentasiloxane (D5)541-02-6Antistatique, émollient, humectant, solvant, etc.NONCet ingrédient est sans danger, sauf lorsqu’il est utilisé dans des lotions corporelles, des produits de coiffure et des produits entraînant une exposition par inhalation (aérosols, poudres, etc.). La pureté du D5 doit être supérieure à 99 % (D4 aussi faible que possible).Projet : Mars 2015 (à finaliser)
Butylphényl méthylpropional (BMHCA)80-54-6Ingrédient de parfumOUI (III, 83)Cet ingrédient n’est pas sûr dans les produits cosmétiques. Une interdiction est recommandée.Projet : Août 2015 (à finaliser)
Hydroxyapatite (nano)1306-06-5Abrasif, gonflant, stabilisant d’émulsionNONLa sécurité de cet ingrédient lorsqu’il est utilisé à une concentration de 10 % dans des produits cosmétiques oraux ne peut être déterminée sur la base des données soumises par les demandeurs.Projet : Octobre 2015 (à finaliser)
Chlorure de cétylpyridinium123-03-5ConservateurNONCet ingrédient est sans danger lorsqu’il est utilisé jusqu’à 0,1 % dans les bains de bouche, jusqu’à 0,5 % dans d’autres produits d’hygiène buccale, jusqu’à 0,2 % dans les lotions et les crèmes pour la peau et jusqu’à 2 % dans les déodorants anti-transpirants. Les produits de pulvérisation ne sont pas couverts.Final : Décembre 2015
o-Phénylphénol, Ophénylphénate de sodium, Ophénylphénate de potassium90-43-7 132-27-4 13707-65-8 84145- 04-0ConservateurOUI (V, 7) Max. 0,2 % (sous forme de phénol)L’o-phénylphénol n’est pas sûr à 0,2 % lorsqu’il est utilisé dans des produits sans rinçage. Cependant, 0,15 % serait une valeur sûre.Final : Décembre 2015
Dichlorométhane75-09-2SolvantOUI (III, 7) Max. 35%Cet ingrédient n’est pas sûr à 35 % lorsqu’il est utilisé dans les sprays pour cheveux.Final : Octobre 2015
Protéines de blé hydrolysées94350-06-8 222400-28-4 70084-87-6 100209-50-5Conditionnement de la peauNONCes ingrédients sont sûrs à condition que le poids moléculaire maximal des peptides dans les hydrolysats soit de 3,5 kDa.Final : Octobre 2014
Extraits et huiles de Tagetes 91722-29-1 91770-75-1Ingrédient de parfumNONLe CSSC considère qu’une teneur maximale de 0,01 % d’extraits et d’huiles essentielles de Tagetes minuta et T. patula dans les produits sans rinçage (à l’exception des produits cosmétiques de protection solaire) est sûre, à condition que la teneur en alpha-terthiényle (terthiophène) des extraits et des huiles de Tagetes ne dépasse pas 0,35 %.Finale : Mars 2015

Author