LE MARCHÉ AUSTRALIEN DES COSMÉTIQUES

Le marché australien des cosmétiques et des soins personnels est un marché très important et prometteur. Il a été évalué à 3,73 milliards de dollars en 2020 et devrait enregistrer un CAGR (Compound Annual Growth Rate, en français Taux de Croissance Annuel Composé) de 3,87 % dans les années à venir (2021-2026).

Nous assistons à l’essor de la l’A-Beauty et, plus en profondeur, cela concerne les produits de soins de la peau et solaires, les maquillages avec SPF (Sun Protection Factor) et les formules minimalistes, naturelles, green et véganes.

Dans cet article, nous allons examiner et fournir plus d’informations sur ces trois points :

  • Tendances du marché de la beauté et des soins personnels en Australie;
  • Réglementation australienne : quels sont les éléments nécessaires qu’un cosmétique a besoin pour être conforme en Australie;
  • Brève comparaison entre la réglementation européenne et australienne.

Tendances du marché de la beauté et des soins personnels en Australie

La première tendance clé du marché australien que nous aimerions souligner est l’augmentation significative des achats en ligne et des sites e-commerce. La pandémie de Covid19 nous a probablement appris que si nous ne pouvons pas nous rendre en magasin pour acheter des produits de beauté, les plateformes en ligne sont la seule solution. De plus, à l’ère de la technologie, des réseaux sociaux et des tutoriels en ligne, faire ses achats avec un simple clic est devenu un jeu d’enfant.

La deuxième tendance qui retient notre attention est la forte demande de produits de soins de la peau et le phénomène appelé Skin Minimalism. En Australie, il y a beaucoup plus de jours ensoleillés que de jours pluvieux, c’est pourquoi les gens optent davantage pour des produits de protection solaire. L’exposition aux rayons ultraviolets est un élément à prendre en compte lorsqu’on vit dans un pays chaud et ensoleillé comme l’Australie.

Skin Minimalism signifie “peu de produits, mais avec une très grande efficacité” et fait écho au concept minimaliste “Less is more”. Le slogan “Less is more”, lancé en 1947 par l’architecte Ludwig Mies van der Rohe, fait désormais partie du monde de la beauté. L’objectif ultime est de n’utiliser que quelques produits de soins dans notre routine skincare, pour bien évidemment obtenir une peau merveilleuse.

“Peu mais de meilleure qualité” accorde une plus grande importance à la durabilité et à une approche plus consciente de la consommation. C’est pourquoi cette tendance se traduit également par diverses initiatives telles que des certifications et des produits écologiques : plus de respect pour l’environnement avec des emballages recyclables et plus de respect pour les animaux avec, par exemple, des ingrédients respectueux des récifs.

Pour plus d’informations sur nos certifications telles que Végane, Naturelle, Biologique, Reef-friendly et Clean, veuillez consulter notre page au lien suivant.

La dernière tendance que je voudrais souligner est la sensibilisation accrue à la diversité des marques de cosmétiques. L’Australie est l’une des nations les plus multiculturelles du monde, près d’un tiers de ses résidents sont nés à l’étranger. La demande de produits qui tiennent en compte les différentes cultures et ethnies est donc très élevée.


Réglementation australienne : quels sont les éléments nécessaires qu’un cosmétique a besoin pour être conforme en Australie

Comme indiqué sur notre site consacré aux services réglementaires de Biorius pour le marché australien, l’Australian Industrial Chemicals Introduction Scheme (AICIS) est responsable de la réglementation des produits chimiques.

Chaque ingrédient d’une formule cosmétique doit être répertorié dans l’inventaire AICIS. Si un ingrédient n’y figure pas, il ne doit pas représenter plus de 1 % de la formule et doit répondre à plusieurs critères écotoxicologiques. Dans ce cas, un dossier complet pour l’évaluation de l’ingrédient par l’AICIS doit être soumis.

L’Australian Competition and Consumer Commission (ACCC) (ACCC) réglemente les exigences en matière d’étiquetage, notamment la liste INCI.

Pour pouvoir vendre des produits cosmétiques en Australie, les entreprises cosmétiques doivent avoir un importateur basé en Australie et enregistré auprès de l’AICIS. Cet importateur est responsable de la conformité des produits distribués.

Pour résumer :

  • La formule du produit cosmétique doit répondre aux exigences fixées par AICIS et la Therapeutic Goods Administration (TGA).
  • Les étiquettes doivent répondre aux exigences fixées par l’ACCC.

Brève comparaison des réglementations européennes et australiennes

Comme nous l’avons mentionné dans notre article Comment obtenir la Conformité UE en 3 étapes, nous savons que pour être conforme, un cosmétique vendu dans l’UE et au Royaume-Uni doit avoir :

En Australie, il n’y a pas de DIP ni de notification aux portails.

Toutefois, il est important de rappeler que pour qu’un produit cosmétique soit vendu en Australie, il doit être conforme aux règles établies par l’AICIS, la TGA et l’ACCC. La Personne Responsable UE/Royaume-Uni peut être assimilée à l’importateur basé en Australie et enregistré auprès de l’AICIS, qui est également responsable de la conformité et de la sécurité des produits cosmétiques qu’il importe.


Service réglementaire offert par Biorius

Biorius peut vous aider !

Le service réglementaire dédié au marché australien comprend :

  • Contrôle de la formule
  • Contrôle des étiquettes et des allégations

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter notre site web à la page dédiée et à nous contacter!

Valeria Secco

Business Development Representative

valeria.secco@biorius.com

Liens principaux

Qui nous sommes
Nos valeurs
Références
Réglementaire
Entreprise de cosmétiques
Groupe BIORIUS

Contact

Avenue Leonard de Vinci, 14
1300 Wavre, Belgium

+32 2 888 40 10
+44 20 3866 1208

info@biorius.com

Google Maps

© Copyright - 2008 – 2021 BIORIUS