Publication des amendements au règlement cosmétique de l’UE sur l’oxyde de zinc et l’hydroxyde de potassium

BIORIUS a le plaisir de vous informer que les amendements au règlement cosmétique de l’UE sur l’oxyde de zinc et l’hydroxyde de potassium ont finalement été publiés.

La publication de nouveaux amendements n’est pas toujours synonyme de mauvaises nouvelles et ces deux modifications des annexes du règlement européen sur les produits cosmétiques sont attendues avec impatience depuis des années.

La première (UE n° 621/2016) reconnaît officiellement l’utilisation de l’oxyde de zinc comme filtre UV et l’annexe VI du règlement cosmétique de l’UE a été mise à jour en conséquence. Les formes normales et nano peuvent désormais être utilisées comme filtre UV jusqu’à 25 % (sauf dans les applications susceptibles d’entraîner une exposition des poumons de l’utilisateur final par inhalation, où l’utilisation de l’oxyde de zinc n’est pas autorisée).

En outre, l’utilisation de la forme nano est conditionnée par plusieurs critères de pureté stricts :

  • pureté ≥ 96 %, avec une structure cristalline wurtzite et un aspect physique de grappes en forme de bâtonnets, d’étoiles et/ou de formes isométriques, avec des impuretés constituées uniquement de dioxyde de carbone et d’eau, toutes les autres impuretés étant inférieures à 1 % au total.
  • diamètre médian de la distribution de la taille du nombre de particules D50 (50 % du nombre inférieur à ce diamètre) > 30 nm et D1 (1 % inférieur à cette taille) > 20 nm  solubilité dans l’eau < 50 mg/L
  • non enduits ou enduits de triéthoxycaprylylsilane, de diméthicone, de diméthoxydiphénylsilanetriéthoxycaprylylsilane crosspolymer, ou d’octyltriéthoxy silane.

Si les deux formes sont utilisées dans les mêmes produits, la limite maximale d’utilisation de 25 % s’applique à la combinaison de l’oxyde de zinc normal et de l’oxyde de zinc nano.

Veuillez noter que l’annexe IV de la législation n’a pas encore été modifiée, ce qui signifie que (du moins en théorie) l’utilisation de nano oxyde de zinc comme colorant est toujours réglementée par les dispositions de l’article 16 sur la notification des nanomatériaux à la Commission européenne.

Le deuxième amendement (UE n° 622/2016) reconnaît officiellement l’utilisation de l’hydroxyde de potassium en tant qu’adoucisseur/suppresseur de callosité et l’annexe III a été mise à jour pour mettre en évidence ce changement. La concentration maximale d’hydroxyde de potassium dans cette catégorie de produits est de 1,5 % et les conseils de prudence suivants doivent être indiqués sur l’étiquette : Contient de l’alcali, Éviter le contact avec les yeux, Tenir hors de portée des enfants Lire attentivement le mode d’emploi.

Des questions ?

Author