Arrêté royal belge sur la « rinçabilité » des lingettes

Le 18 septembre 2015, le Service Public Fédéral Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement de Belgique a publié un arrêté royal fixant un cadre définissant les exigences de biodégradabilité et de désintégration des produits destinés à être évacués dans les toilettes.

Pour être admis sur le marché belge, les produits destinés à être évacués dans les toilettes doivent répondre aux critères suivants :

  • Les produits doivent être destinés à recueillir l’urine, les matières fécales ou d’autres liquides organiques,
  • Les produits ne doivent pas perturber les systèmes de collecte, de transport et de purification de l’eau,
  • Le produit ne doit pas contenir de fibres non biodégradables.

En vertu de cet arrêté royal, les produits non lavables devront répondre aux exigences suivantes en matière d’étiquetage :

  • Le logo « Ne pas tirer la chasse » suivant est obligatoire: ,
  • Ce symbole doit être mis en évidence, clairement visible et lisible sur l’emballage primaire. Elle ne doit pas être cachée par le scellement de l’emballage,
  • Le diamètre du logo doit être supérieur ou égal à 1,1 cm sur l’emballage primaire et supérieur ou égal à 2,5 cm sur l’emballage secondaire,
  • L’illustration du logo doit être foncée sur un fond clair,
  • Le texte « Ne pas jeter dans les toilettes – Niet in het toilet gooien » est facultatif, mais aucune autre phrase ne peut être utilisée. Il doit être écrit horizontalement.

Pour éviter l’utilisation d’un tel logo sur les étiquettes des lingettes (et s’il répond au critère « a » décrit ci-dessus), un dossier doit être créé. Ce dossier sera détenu par la personne responsable de la mise sur le marché et contiendra les informations suivantes :

Critère 1 – Désintégrabilité

  • Test de dégagement des toilettes et des canalisations
  • Test de désintégration mécanique rapide
  • Essai de pompage
  • Test de biodisponibilité en aérobiose
  • Test de biodisponibilité en anaérobiose

Critère 2 – Biodégradabilité

  • Pour la fraction solide :
    • Biodégradabilité en conditions aérobies
    • Biodégradabilité en conditions anaérobies
  • Pour les agents de surface imprégnant la fraction solide :
    • Les agents de surface sont soumis à des restrictions basées sur la biodégradabilité en vertu du règlement (CE) n° 648/2004 relatif aux détergents.

L’arrêté royal entrera en vigueur le 1er juillet 2016. Les produits qui ne sont pas conformes et qui sont déjà sur le marché à cette date auront neuf mois pour être retirés du marché (à savoir pour le 1er avril 2017).

Des questions ?

Author