BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication)

Vous souhaitez vendre vos produits cosmétiques faits maison ?

Alors attention: tout le monde peut fabriquer des produits cosmétiques maison pour soi, sa famille et ses amis, mais c’est une toute autre histoire lorsque vous souhaitez les vendre.

Vos produits doivent en effet être conformes et réglementaires… et ce processus commence tout d’abord par les BPF.

Qu’est-ce que les BPF ?

BPF est l’abréviation de :

Bonnes Pratiques de Fabrication (quelque chose de très sérieux et très important dans le secteur des cosmétiques)

Les BPF décrivent les principes de base d’une installation qui produit des produits cosmétiques finis.

Les BPF ont été introduites en 2007 par l’ICCR (International Cooperation Cosmetic Regulations) formée par les États-Unis, le Canada, l’Union européenne et le Japon et sont liées à la norme ISO (International Standardization Organization) 22716. Le règlement cosmétique 1223/2009 exige que tous les produits cosmétiques vendus sur le marché de l’UE soient conformes aux BPF cosmétiques (telles que définies dans la norme ISO 22716). En effet, comme mentionné dans le Règlement cosmétique 1223/2009 de l’UE, la fabrication des produits cosmétiques doit être conforme aux bonnes pratiques de fabrication en vue d’assurer les objectifs de l’article 1.

La conformité aux BPF est présumée lorsque la fabrication est conforme aux normes pertinentes, dont les références ont été publiées au Journal officiel de l’Union européenne.

Quel est l’objectif des BPF ?

L’objectif des BPF est de protéger les consommateurs en améliorant la sécurité et la qualité des produits cosmétiques tout au long de la chaîne d’approvisionnement (des producteurs de matières premières aux fabricants de produits cosmétiques finis : conception, formulation, fabrication, conditionnement, stockage et expédition). Il confirme que chaque étape du processus est réalisée de manière sûre, hygiénique et responsable.

En résumé, il s’agit de toutes les directives à suivre dans la chaîne d’approvisionnement complète qui pourraient avoir un impact sur la sécurité et la qualité du produit, afin de confirmer la sauvegarde de la sécurité et de la qualité des produits cosmétiques finis. Par exemple (mais pas seulement) :

  • Les employés du fabricant :

Le fabricant de cosmétiques doit en effet s’assurer que ses employés soient formés (hygiène et santé du personnel), expérimentés et qualifiés pour produire, stocker et contrôler correctement les produits afin de contribuer à leur sécurité et à leur qualité, avec une bonne hygiène et une bonne propreté.

  • L’environnement du fabricant :

Le fabricant de cosmétiques doit toujours fournir un environnement sûr (pour minimiser tout risque de mélange de produits, d’ingrédients et de matériaux d’emballage) et hygiénique (stockage, production, contrôle de la qualité, lavage, désinfection, toilettes, …) qui minimise le risque de contamination et s’assurer que des protocoles de nettoyage et d’entretien soient en place.

  • L’équipement du fabricant :

Tous les équipements doivent être adaptés et utilisés uniquement à leurs fins et doivent être correctement nettoyés, désinfectés et entretenus pour éviter toute contamination de l’air (comme la poussière ou l’humidité).

  • Les matières premières :

Tous les ingrédients, matières premières et matériaux d’emballage doivent garantir la qualité du produit fini. Les matières premières doivent être bien organisées et correctement étiquetées, de même que les matériaux d’emballage, afin d’éviter toute confusion avec d’autres produits. Les étiquettes doivent également contenir des informations sur le lot de fabrication afin de pouvoir les retracer à tout moment du processus de fabrication.

  • La production :

Un document d’instruction clairement rédigé doit clarifier (en détail) la manière dont une activité de production spécifique est menée :

  1. 1. Une liste des matières premières utilisées, y compris leurs numéros de lots et leurs quantités (et la méthode de fabrication).
  2. 2. Des enregistrements créés pour saisir tous les aspects du processus de production.
  3. 3. Les mesures prises à chaque étape pour garantir que le produit fini répond à ses spécifications.
  • Les produits finis :

Avant qu’un produit fini ne soit mis sur le marché, il est nécessaire de vérifier la conformité aux critères de qualité définis (établis par l’entreprise). Des règles strictes de stockage doivent également être ajoutées pour les produits finis. Leur qualité doit être maintenue pendant les opérations de stockage, l’expédition et les retours de produits.

  • Le contrôle de la qualité :

La qualité fait référence à la stabilité d’un produit cosmétique, à sa conservation et à sa fonction globale.

La date de péremption, la date d’ouverture et les conditions de stockage doivent également être ajoutées sur les produits finis et tout cela est vérifié et confirmé par des tests en laboratoire. Bon nombre des tests requis permettent de vérifier que la qualité d’un produit reste à un niveau élevé. Par exemple, tout produit contenant de l’eau risque d’être contaminé par une prolifération microbienne et nécessite des contrôles de qualité par échantillonnage afin de s’assurer que le produit reste stable et passe les Challenge tests.

  • Plaintes et rappels :

Toute plainte signalée au sujet de produits cosmétiques doit être examinée, faire l’objet d’une enquête et d’un suivi. Il s’agit d’une obligation légale dans le cadre de la réglementation sur les cosmétiques. Des mesures visant à empêcher qu’un défaut de produit ne se reproduise doivent également être organisées. Si un problème de sécurité ou de qualité à haut risque est suspecté, une entreprise doit être capable de mettre en œuvre un rappel de produit rapidement et efficacement.

La preuve des BPF peut être apportée de différentes manières, y compris par une auto-déclaration en tant que fabricant.

Les BPF sont donc TRÈS importantes !

Il s’agit donc de quelque chose de très sérieux et important car le succès d’une marque de cosmétiques dépend fortement de sa capacité à produire des produits cosmétiques efficaces, sûrs, de haute qualité et de bonne réputation. Il est donc très important de comprendre les principes fondamentaux des BPF, car ils peuvent être extrêmement bénéfiques (par l’augmentation des ventes et la fidélisation à la marque en mettant l’accent sur la qualité, la sécurité et l’efficacité du produit) ou terriblement désavantageux et dommageables. Il s’agit donc de l’un des aspects les plus importants de l’industrie cosmétique.

Il est bien entendu très difficile de respecter les lignes directrices des BPF pour les produits cosmétiques faits maison, à moins de construire un véritable laboratoire cosmétique chez soi (même si votre produit cosmétique fini est 100% bio et/ou naturel, et qu’il ne s’agit que d’un mélange de 2 produits).

Encore une fois, il s’agit de protéger les consommateurs en confirmant que vos produits cosmétiques finis sont sûrs, hygiéniques et fabriqués de manière responsable.

Pour plus d’informations ou pour obtenir de l’aide à ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter.

Nicolas Lenaers

Business Development Representative

nicolas.lenaers@biorius.com

Liens principaux

Qui nous sommes
Nos valeurs
Références
Réglementaire
Entreprise de cosmétiques
Groupe BIORIUS

Contact

Avenue Leonard de Vinci, 14
1300 Wavre, Belgium

+32 2 888 40 10
+44 20 3866 1208

 info@biorius.com

Google Maps

© Copyright - 2008 – 2021 BIORIUS